Décrire et mesurer la fécondité de la recherche en sciences humaines et sociales à partir d'études de cas

Décrire la fécondité de la recherche en sciences humaines et sociales à partir d'études de cas

Le but de ce projet est de contribuer à l’élaboration d’une démarche novatrice pour décrire les performances de la recherche en sciences humaines et sociales (SHS). L’objectif est de visualiser le déploiement des activités des unités de recherche pour en montrer la fécondité et la portée, sur différents plans. Dans une perspective évaluative, sur quoi porter l’attention pour rendre compte de cette activité et la mettre en valeur ? Comment donner à voir cette réalité? Telles sont les interrogations clés qui ont orienté les travaux mené à l’Université de Neuchâtel en collaboration avec les Universités de Lausanne et de la Suisse italienne (USI). Le projet poursuit principalement trois buts.

Promouvoir une évaluation descriptive des activités de recherches et de leur fécondité. La démarche d’évaluation préconisée est centrée sur les activités de recherche et ce qu’elles génèrent en cours d’action. La fécondité d’une recherche se manifeste sur plusieurs plans. Une recherche peut intéresser différents milieux;  générer des collaborations et des partenariats ; engendrer de nouvelles recherches; contribuer à la formation de la relève scientifique; soutenir des prises de décisions; inspirer de nouvelles pratiques, elle peut encore offrir de nouvelles compréhensions sur les questions de sociétés.

Prêter attention à la diversité des visées et des pratiques de recherche au sein des SHS. Une évaluation descriptive ne peut occulter la diversité des contextes disciplinaire, institutionnel, linguistique et culturel dans lesquels les recherches en SHS sont menées. Les étude de cas ont porté sur les domaines suivants : anthropologie; études des migrations; psychologie, géographie; histoire; histoire et esthétique du cinéma; langues et littératures; linguistique. Selon les visées scientifiques de ces unités de recherche, différentes pratiques de publications sont en particulier mises en oeuvre. Cela nécessite une démarche descriptive à même de saisir ces spécificités.

Concevoir un instrument cartographique pour donner à voir le déploiement et la portée des contributions scientifiques d’une unité de recherche. La démarche repose sur un principe méthodologique de base : prendre en considération tous les documents que produit une unité de recherche, quel qu’en soit le type (livre, article, projet de recherche, rapport, communication, exposé, document de travail, etc.). Ces textes témoignent de multiples aspects de l’activité de recherche. Ils fournissent tous de nombreux indices concernant : les thématiques abordées; les réseaux de recherche; les partenariats établis; les types de publication et de communication ; les langues de publication ; les lieux de publication ; les destinataires visés ; les sources de financement ; etc. A l’aide de ces descripteurs, tous les documents considérés sont indexés. L’analyse cartographique de ces données montre des configurations qui révèlent différentes facettes des activités d’une unité de recherche.

La démarche vise à favoriser au sein des groupes de recherche une réflexion évaluative sur leurs activivités, et à leur fournir un instrument de visualisation et de mise en valeur de leurs contributions scientifiques.

Une présentation d’ensemble du projet : https://evaluation-de-la-recherche.com

Personne de contact: Thomas Kadelbach, thomas.kadelbach@unine.ch.